Actus

Enfin, on a déplacé Chaussette !

C’est un petit pas pour moi, mais un grand pas pour le bateau !

 

Participez sur tipeee !

Ou soutenez-moi sur facebook, instagram, twitter !

On a enfin pu sortir le 433 de son hangar il couvait des jours paisibles avant de se faire embaucher, et ce n’était pas sans peine !

Il a fallu organiser le tout, et pour cela il fallait que le hangar soir ouvert, que le bateau soit prêt sur le portique, que la remorque soit prête et enfin que les bers soit prêt aussi avec leurs conformateurs fabriqués par nos soins ! pfiou

On ne dirait pas mais tout cela a pris un mois, un mois de casse-tête, mais le résultat est !

Maintenant chaussette est installé(e) sur ses bers, au port à sec de la Bsm, ce qui va me permettre de le mettre à l’eau beaucoup plus simplement et rapidement grâce au talent de Gildas, l’as du maniement de remorque 😉

Vu du 433 à la bsm

Évidemment, le jour J, tout était organisé mais très condensé pour tenir dans une seule journée :

 

9h00 – > Je préviens Gildas que c’est le jour J

9h30 -> Je vais au bateau, je le mets sur le portique et le responsable du chantier m’ouvre le hangar.

10h00 -> On amène la quille et le bateau de Nico chez Gepeto (très sympa, il nous a laissé son portique et nous a aidé à la manoeuvre) et j’en profite pour lui chipper sa remorque pendant que le bateau flotte au-dessus de nous.

14h00-> On place la remorque sous le 433.

14H30-> Le grand départ vers la Bsm de chaussette

15h30-> On met le bateau sous ses bers tout neuf à la Bsm grâce à la grue de Gildas.

16H30 -> On remet la remorque de Nico sous son bateau.

17H30 -> On sort le bateau de Nico requillé et MISSION ACCOMPLISHED

 

Mais évidemment rien ne se passe comme prévu, et à 9H00 notre mission s’est transformé en Mission impossible.

Vu du 433 au chantier

Je vous passe les détails, mais j’ai poireauté de 9h00 à 10h00 en attendant le responsable du chantier pas de nouvelles, du coup, un peu sur les nerfs, je me dis que ce ne serait pas possible sans qu’il m’ouvre la porte.

 

Je repars du chantier et on commence à requiller le bateau de Nico comme prévu. Puis vers 13h00 on décide d’aller manger un bout.

Et là, le responsable nous appelle en nous disant qu’on ne l’avait pas prévenu mais qu’il sera là à 14H00 pour ouvrir les portes du hangar et préparer le bateau ! Terreur, énervement, frustration sont effectivement ce que j’ai ressenti à ce moment ! (Bon en vrai il est sympa le responsable, juste un peu lunatique)

Du coup, on fonce avec les voitures au chantier et on scinde notre équipe de quatre en deux (surtout que la remorque était encore bloquée par le bateau de Nico).

Deux personnes remettent la quille, pendant que deux personnes préparent le bateau.

Vu du 433 sortant du chantier

Mais faire rentrer en une après-midi ce qui était déjà compliqué en une journée devient impossible.

Heureusement, Gauthier (le gérant de Gepetto) nous sauve la mise en nous laissant un jour de plus le bateau de Nico dans son chantier.

vu de la quille et du bateau de nico le 392

Je lui dis Mille fois merci !

Résultat, on a pu mettre le 433 sur la remorque à 21H00. Et le lendemain matin, on l’amenait à la Bsm aux aurores…! Ouf

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à le préparer pour la prochaine course, et à nous préparer nous pour la LorientBSM !

Suivez Pablo